Des Compositions

Déplier le jardin. C’est tenter d’en comprendre le contenu et son organisation, dans un mouvement qui se rapproche de celui d’un battement de cœur où les muscles se contractent puis se détendent. Un mouvement, une recherche dans laquelle s’inscrit le temps de la contemplation, de la respiration. Poser les éléments, un à un, les regarder puis les décortiquer, les déployer à nouveau. Répéter ce geste. Prendre le pas d’un territoire qu’on découvre au fur et mesure qu’on le foule et découvrir les traces de passages avant nous. Répertorier les formes et voir la multiplicité s’étaler sous nos yeux. Cerner les contours, s’engouffrer dans une brèche et s’offrir l’esquisse de mondes inconnus.