Papiers Découpés

Au bout d'un long chemin rocailleux, bordé de cannes à sucre, abrité des regards indiscrets le vieux cimetière des esclaves. Dans cette enclave demeurent les morts numérotés. Des croix sans noms. Des plantes envahissantes, des objets divers utilisés pour des cérémonies mortuaires. Enfin un espace où des énergies très particulières s'entre-mêlent.

C'est dans ce contexte que j'ai réalisé une série de papier découpé. Une technique de découpe qui permet à un motif, basé sur une forme collectée dans ce lieu, de proliférer et prendre de l'espace grâce à un processus de répétition. 

Les dimensions des papiers découpés correspondent aux embrasures de porte de la maison de contre-maître où ils ont été installé.